MARCHER SEULE : ENTRETENEZ VOTRE LUCIOLE !

MARCHER SEULE : ENTRETENEZ VOTRE LUCIOLE !

Marcher seule : j’avais tellement besoin d’évasion et de reconnexion lorsque je suis partie faire cette marche! Mes pieds trépignaient d’impatience et mes jambes me démangeaient. Il fallait que je chemine pour cheminer et pour me connecter à mon corps. Je venais de passer 3 jours à être dans le questionnement et cela devenait insupportable pour moi. La marche, au-delà du côté sportif est une activité riche en expériences. Lors de cette marche, j’ai pu observer la flore, m’ouvrir pleinement pour accueillir la Vie, suivre mon intuition, me connecter au Tout, me ressourcer auprès des énergies de la Terre et enfin, danser avec les papillons! Vous me suivez pour que je vous partage ce que vous pourriez, vous aussi, vivre sur les chemins?

marcher seule

MARCHER SEULE : OBSERVER LA FLORE

Comme à mon habitude lorsque je pars marcher seule, je suis à chaque fois épatée par la diversité de la flore qui compose le bord des chemins. Et encore plus épatée par le renouvellement des espèces. En effet, en fonction de la saison et de l’avancée dans l’année, ce ne sont pas les mêmes variétés de plantes que je croise et j’adore!

Cette fois-ci j’ai pris le temps de prendre quelques photos que je vous partage avec plaisir. Que les couleurs et les formes sont belles et lumineuses! Vous allez peut-être trouver mes réactions bizarres ou même exagérées mais je m’émerveille toujours devant la beauté et la diversité de la Nature.

Je m’amuse à prendre en photo les diverses plantes et une fois rentrée je mets des noms sur celles-ci afin qu’à ma prochaine sortie je puisse les nommer. C’est un petit jeu que j’ai mis en place à force de marcher sur les chemins de notre belle campagne.

marcher seule

MARCHER SEULE : S’OUVRIR POUR MIEUX ACCUEILLIR

J’ai tellement été émerveillée par le paysage que j’ai découvert en arrivant en haut d’un chemin, que je suis restée bouche-bée devant la beauté du spectacle.

J’ai ressenti cette sensation au niveau du chakra du coeur.

C’est un peu comme si vous envoyiez de l’amour à tout ce qui vous entoure et en recevez tout autant.

Ne vous est-il jamais arrivé de ressentir comme une sorte d’ouverture en forme de cône lumineux qui part de votre coeur en direction de ce qui vous entoure? D’ailleurs, je serai intéressée par vos témoignages alors n’hésitez pas à partager vos aventures en commentaire 😉.

Cette ouverture est magique.

Je l’ai expérimentée plusieurs fois lorsque je suis partie marcher seule et, à chaque fois, les moments qui ont suivi furent délicieux.

MARCHER SEULE : ACCUEILLIR CE QUI VIENT À VOUS

Après quelques centaines de mètres, j’ai rencontré en l’espace de même pas cinq minutes : un faisan, trois perdrix, une envolée de cailles et un renard. J’ai ressenti une telle émotion de joie à la vue de ces compagnons de route que des larmes ont surgi au bord de mes yeux.

Je me suis sentie tellement honorée d’avoir vue ce spectacle…

Une personne qui m’est très chère m’a fait remarqué que j’avais dû connaitre un moment de connexion avec la Nature. Et oui! c’est vraiment l’impression que j’ai eue! À tel point qu’en continuant encore sur quelques centaines de mètres, j’ai été comme appelée par un petit bois qui se trouvait sur ma droite en dehors de mon chemin initial.

marcher seule

MARCHER SEULE : SUIVRE SON INTUITION

Au diable mes performances sportives, lors de cette marche, j’avais la ferme intention de profiter du moment présent et de laisser faire la Vie.

Je fis donc un détour par le petit bois qui m’appelait.

Pour entrer en son sein, il fallait passer par une arche et on pouvait apercevoir une petite clairière à l’intérieur. Je me suis arrêtée sur sa lisière, sous cette arche. Puis j’ai pris un moment pour remercier le lieu de m’accueillir (et oui c’est une habitude que j’ai à chaque fois que j’entre en forêt).

Après quelques pas qui m’ont permise de pénétrer dans le bois, j’ai ressenti un fourmillement de tout mon corps.

Les énergies étaient belles et bien présentes.

En revanche, je n’ai pas encore suffisamment l’expérience de ces ressentis : je les sens mais je ne sais pas les interpréter. Mais je me sentais bien, entourée de façon bienveillante. La clairière ressemblait à une clairière « druidique ». J’imaginais très bien des rituels de femmes (cliquez ici pour découvrir mon rituel d’automne) ou des rassemblements de druides pourquoi pas? Les arbres étaient majestueux : on aurait dit de vieux messieurs qui veillaient.

Une souche d’arbre était présente : c’était comme si je devais m’y assoir, ce que je fis. Et je restais là, à ressentir les énergies environnantes dans l’accueil. Je ne sais pas combien de temps je suis restée là mais une chose est sûre, j’y retournerai. Ce lieu m’a réellement appelée et ressourcée 🙏🏼.

Merci Dame Nature 🙏🏼.

marcher seule

MARCHER SEULE : SE CONNECTER AU TOUT

J’ai repris mon chemin. Je me sentais réellement connectée et ouverte. En outre, lorsque je suis arrivée au bout du chemin, le sentier que je devais suivre n’était pas là où il aurait dû être 🤔. Que fallait-il que je fasse? Suivre encore le chemin sur lequel j’étais et partir à l’opposer de ma direction?

Je regardais autour de moi et ne voyais aucun accès pour pénétrer dans la forêt. Je pris ma boussole pour me repérer un peu plus précisément : le sentier aurait dû être là. J’avançais un peu dans cette direction quand j’aperçus une grosse pierre dressée. Bizarre une pierre ainsi érigée en pleine forêt me suis-je dit et en levant les yeux j’aperçu le fameux sentier un peu plus loin entre les arbres. Merci! Merci pour ce guidage!

J’adore vivre de tel moment : je me sens réellement reliée au tout.

Les informations viennent à moi naturellement, sans réflexion. Tout ce passe comme si j’étais guidée par je ne sais quoi ou je ne sais qui et cette sensation est absolument magique et délicieuse.

marcher seule

MARCHER SEULE : SE RESSOURCER AUPRÈS DES ÉNERGIES DE LA TERRE

J’ai continué mon chemin avec :

  • des panoramas fabuleux,
  • des chemins intimes au sein de la forêt,
  • une multitude de moustiques qui se sont repus de mon sang grrrrr,
  • des signes qui m’ont guidée dans mon avancée,
  • quelques rencontres fortuites,
  • des montées qui ont mis à l’épreuve mon souffle (dans ces moments je dis merci à mon entrainement dont je ressens les bénéfices et les progrès)
  • et une connexion extraordinaire.

Je me suis surprise à marcher les bras ouverts afin d’embrasser le monde, la planète, cette chère Terre qui supporte tous les caprices humains (mais jusqu’à quel point ….?). C’est ainsi que je me suis reliée à elle et j’ai ressenti sa bienveillance. Je me suis nourrie de ses énergies bienfaitrices… quel bonheur!

marcher seule

MARCHER SEULE : DANSER AVEC LES PAPILLONS

Je trouve que cette année est particulièrement fertile en papillons. Il n’y en avait plus trop ces dernières années mais lors de cette marche, j’en ai croisé plein et de couleurs variées. Je voulais absolument capturer une jolie photo afin de l’offrir à une personne qui est très chère à mon coeur. J’ai mis un temps fou à capturer THE photo de THE papillon ahaha. Je m’approchais tout doucement mais lorsque les papillons butinent, figurez-vous que leurs ailes sont collées entres elles. Et j’avais vraiment le désir de prendre en photo un papillon qui nous dévoilerait toute la beauté et la majestuosité de ses ailes. C’est ainsi que j’ai photographié divers papillons et insectes inlassablement jusqu’à faire THE photo que je vous partage ici. Je suis très fière de cette photo, je la trouve vraiment réussie. Elle doit l’être car figurez-vous que la personne à laquelle celle-ci était destinée a cru que c’était une photo que j’avais trouvée sur le net 😱. Et non! j’ai passé un temps fou mais délicieux à courir après les papillons afin de capturer cette image 😅. J’ai même danser avec eux tellement leur présence m’apportait de la joie!

MARCHER SEULE : EN ATTENDANT MA PROCHAINE MARCHE…

Vous aurez remarqué que je ne vous parle pas de performance dans ce récit. Les marches se suivent mais ne se ressemblent pas. Et là est tout l’intérêt! Lorsque vous partez, vous n’avez jamais le même état d’esprit, la même forme physique ni les mêmes intentions.
Lorsque vous avez l’impression que votre esprit turbine à 1000 à l’heure à tel point que cela vous épuise, sortez et marchez! Il n’est pas nécessaire de faire de longues distances pour apaiser votre mental. La magie opère rapidement. Observez simplement ce que vous voyez autour de vous lors de vos escapades et vous ressentirez les énergies calmantes.
Comme le dit Sarah Marquis dans son livre « Instinct » : « Je suis cette petite luciole qui utilise la marche et la nature pour entretenir sa lumière ». Et bien je crois qu’en une phrase, Sarah résume exactement ce que je ressens lors de mes marches. Et vous, quand est-ce que vous prenez le chemin?

D’autres infos ou remarques? Dites-le moi en commentaires! Et si vous pensez que mon article peut intéresser des personnes de votre entourage, partagez-le sur les réseaux sociaux!

Comme toujours, pensez positif et inspirant, soyez lumineux et souriez 😀 Et surtout n’oubliez pas de prendre soin de votre bien-être intérieur.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.